Emmy Award-winner Stefan Grambart brings Canadian VR Down Under

The Byron Bay Film Festival’s focus on Virtual Reality as a cornerstone of its program has highlighted the festival as a ‘must-attend’ for proponents of the fast developing medium, and this year Emmy-award winning Canadian Stefan Grambart lifted the calibre of the event by attending for the first time.

A pioneer in Virtual Reality storytelling, Grambart, from Toronto, joined the Film Festival’s Co_lab_Create component, which brings together Virtual Reality experts from around Australia and the world to discuss recent developments in VR, ideas for funding and future projects.

Grambart told Canada Down Under that having the chance to come to Byron Bay was beneficial to his own work, getting fresh perspectives from a wide variety of experts in the field.

“The issue with this being such a nascent new field, you don’t want to limit yourself to just having one group, and while the VR community in Toronto is amazing, there’s meet-ups that happen on a monthly basis, there’s a lot of good people, but it gets a little bit insular, and a lot of the same ideas start to get circulated,” he said.

“It definitely helps to meet people from other markets, in other territories and other cultures and see how they’re approaching VR, what their thoughts on VR are.”

Having worked in VR since 2013, Grambart has watched the medium develop, and saw the opportunity to adapt his skills in other storytelling areas into the fast-growing industry.

“I was always engaged in immersive storytelling, so when VR technology – or this latest round of VR technology – took off,  I saw the chance to take my expertise that comes from gaming, tabletop gaming, and improv theatre and merge that in with the technological aspects of the interactive work I’ve been doing, and doing it in VR, he explained.

“I worked on my first VR project with a company I was at in Toronto, Canada, which was for Sleepy Hollow VR which is a FOX TV program, and that went on to win the first ever Emmy for Virtual Reality, so highlight of my career and definitely brought about more work and has kept me working in the field.”

Featuring at the festival was MIYUBI, VR experience which at 42 minutes is the world’s first VR scripted comedy, created by Canada’s Felix & Paul Studios – a world leader in Virtual Reality.  Grambart says the studio is part of a vibrant and innovative industry building across Canada.

“I would say that three of the major hubs are the Toronto-Waterloo area, Montreal, and then Vancouver, and I think a lot of that is because these are traditionally places where film development has happened, games development – especially with Montreal – and then VFX, there’s a massive industry in Vancouver and it’s a burgeoning one in Toronto as well,” he said.

“Canada seems to be poised to be a really big tech hub for the next five to ten years and probably growing from there.”

Having moved now to freelance VR producing, Grambart says he has the opportunity to take his innovation to the next level, and continue to push the boundaries of the relatively new medium.

“The projects I’ve been pushing for myself are a little bit more on the experimental side – it’s been great being able to choose my own projects,” he said.

“The creative and the storytelling aspect I get out of the freelance contract work, and then on the personal projects, the things that I’m trying to do, I  get to be a little bit more experimental and try to innovate on very specific storytelling needs.”

J’aimee Skippon-Volke, Director of the Byron Bay Film Festival and herself a Virtual Reality Producer and Consultant who has curated VR at the Cannes Film Festival, told Canada Down Under that it was important to have people of the calibre of Grambart attend the festival.

“Stefan is a powerhouse in the global Virtual Reality Industry, having him there at our second Co_Lab_Create Thinktank gave the gathering much more gravitas – but also Stefan was able to really share his in-depth knowledge with the attendees – providing a new perspective but also insight on the Canadian and International Industry and the state of play right now,” she said.

“This unique industry highlight for our festival has grown from our own connection to the medium – and we understand without bias that Canada’s positioning [as a global leader in VR] is deserved based on track record and the support the provinces invest in innovation.

“It was an honour to host Stefan – and I really look forward to being able to continue to connect with Canadian Innovators in the years to come – to bring them to Byron to share their knowledge and build business connections.”

In 2017, the Consulate General of Canada was the Cultural Partner of the Byron Bay Film Festival, creating the ‘Creative Canada’ component of the festival, helping to bring a focus not just to Canada’s leadership in VR, but also its thriving film industry.

“Creative Canada was a fantastic new initiative for our festival, it allowed us to bring and focus on exciting Canadian Talent from across many different Provinces whose work resonated with the interests and values of our own local community,” Skippon-Volke said.

“The Creative Canada funding allowed us not just to extend the reach of our VR sessions, the marketing of the Canadian films within the program, to bring Canadian talent to our audiences but it also allowed us to curate a strong Canadian showcase that worked for our audiences, the creatives involved, and the festival. In particular funding allowed us to put the spotlight strongly on First Nation Issues and People – as well as women and LGBTQI stories.”

The Consulate General of Canada was a proud supporter of the Byron Bay Film Festival, and that supporter allowed Stefan Grambart and Teresa Earle, producer of Journeys to Adaka to attend the festival as part of #creativeCANADA.

Vainqueur d’un Emmy Award, Stefan Grambart apporte la Réalité virtuelle Down Under

La volonté du Festival de Byron Bay de placer la Réalité virtuelle au centre même de son programme a fait de ce festival un incontournable pour les inconditionnels de ce média en pleine croissance, et cette toute première participation de Stefan Grambart, le Canadien vainqueur d’un Emmy Award, en a rehaussé le prestige.

Un pionnier dans la scénarisation en réalité virtuelle, Grambart, qui est originaire de Toronto, s’est joint à la cellule Co_lab_Create de ce festival cinématographique qui rassemble des spécialistes  australiens et du monde entier pour des discussions sur les avancements récents  de la Réalité virtuelle, sur son financement et les projets à venir.

Grambart a déclaré à Canada Down Under que cette opportunité de venir à Byron Bay  bénéficie à son propre travail puisque cela lui permet de glaner des perspectives toutes fraîches émanant d’une grande variété d’experts dans ce domaine.

“Le problème d’un tel domaine émergent, dit-il, c’est qu’on ne veut pas se limiter à faire partie d’un seul groupe, la communauté VR de Toronto est extraordinaire, avec des réunions mensuelles, et un grand nombre de gens exceptionnels, mais on a tendance à rester entre-nous et les mêmes idées ont vite fait le tour.”

“Rencontrer des gens issus d’autres marchés, d’autres territoires et d’autres cultures cela nous est d’une grande aide, comme de voir comment ils approchent la VR et quelles sont leurs idées sur le sujet.”

Engagé dans la VR depuis 2013, Grambart peut témoigner du développement de ce media et profiter de l’opportunité  d’adapter ses propres aptitudes dans d’autres domaines de la scénarisation à cette industrie en rapide développement.

“J’ai toujours été impliqué dans le scénario d’immersion, nous explique-t-il, alors lorsque la technologie VR ou cette toute dernière version de la technologie VR, a pris son envol, j’ai compris que je devais utiliser mon expertise du jeu, des jeux de société et du théâtre d’improvisation, puis de l’associer aux aspects technologiques du travail interactif que je connaissais  pour le transposer en VR.

“J’ai travaillé sur mon premier projet VR avec une compagnie quand j’étais à Toronto, au Canada, c’était pour Sleepy Hollow VR un programme de FOX TV, et c’est comme ça que j’ai remporté le premier Emmy de la Réalité virtuelle, point culminant de ma carrière qui m’a permis de continuer à travailler dans ce domaine.”

Présentée au Festival, MIYUBI est une expérience en VR de 42 minutes, comédie virtuelle scénarisée, la première au monde, créée par les studios canadiens Felix & Paul, leader mondial de Réalité virtuelle. Selon Grambart, ce studio fait partie d’une industrie vibrante et innovatrice grouillant dans tout le Canada.

“Je peux dire, précise-t-il, que les trois principales plateformes sont les régions de Toronto-Waterloo , de Montréal et de Vancouver, et je pense que la raison en est que ce sont les lieux traditionnels du développement cinématographique, celui des jeux, surtout à Montréal, et puis des effets visuels, Vancouver possède une industrie massive et Toronto en abrite une autre émergente.”

“Le Canada semble bien destiné à devenir une super plateforme technologique pour les cinq à dix prochaines années et va probablement grandir au-delà.”

S’étant maintenant engagé dans la production VR freelance, Grambart ajoute qu’il a désormais l’opportunité de porter l’innovation à un niveau plus élevé et de continuer à pousser les limites de ce média relativement neuf.

“Les projets que j’ai lancés pour moi-même, dit-il,  sont plus sur le côté expérimental, c’est formidable de pouvoir choisir ses propres projets.”

“L’aspect créatif et celui de l’écriture que je gagne de mes contrats freelance, ceux de mes projets personnels, ce que j’essaie de faire, je suis plus sur de l’expérimental et j’essaie d’innover sur chaque critère spécifique du scénario.”

J’aimee Skippon-Volke, Directrice du Festival du Film de Byron Bay, elle-même productrice et consultante en Réalité virtuelle et qui a programmé la VR au Festival de Cannes, a déclaré à Canada Down Under qu’il est important d’inviter au festival des personnes du calibre de Grambart.

“Stefan, dit-elle, est un géant de l’industrie globale de la Réalité virtuelle, sa présence à notre deuxième rencontre   Co_Lab_Create lui a donné plus de poids, car Stefan a pu vraiment partager avec les participants sa connaissance approfondie, y contribuant une nouvelle perspective mais aussi apportant un regard sur l’industrie canadienne et internationale et l’état des lieux actuellement.”

“Cet accent unique de notre festival à cette industrie  émerge de notre propre connexion à ce média et nous comprenons bien sans parti-pris que le positionnement du Canada en tant que leader mondial en VR est mérité au des résultats obtenus et sur le soutien apporté par l’investissement des provinces dans l’innovation.

“Ce fut un honneur d’accueillir Stefan et je serai heureuse de pouvoir continuer à coopérer avec les innovateurs canadiens à l’avenir, de les accueillir à Byron pour partager leur expertise et d’entretenir des relations commerciales.”

En 2017, le Consulat général du Canada  a été le partenaire culturel du Festival du Film de Byron Bay, apportant l’élément ‘Canada créatif’ au festival, contribuant ainsi à mettre en valeur non seulement le leadership canadien en matière de VR mais aussi son industrie cinématographique florissante.

‘Creative Canada, ajoute Skippon-Volke, a été une nouvelle initiative fantastique de notre festival, qui nous a permis d’exposer et de mettre l’accent sur des talents canadiens passionnants en provenance de plusieurs provinces différentes et dont les intérêts et les valeurs s’accordent avec ceux de notre communauté locale.

“Le financement de Creative Canada nous a permis non seulement de mieux exploiter la portée de nos séances VR, la commercialisation des films canadiens inclus dans le programme, de présenter le talent canadien à notre public, mais il nous a permis également d’offrir une belle exposition d’œuvres canadiennes qui ont plu à notre public, aux énergies créatrices présentes et au festival lui-même. Ce financement nous a permis en particulier de mettre en vedette les questions et les personnes des Premières Nations, ainsi que l’actualité des femmes et  celle des  LGBTQI.”

Le Consulat général du Canada est fier d’apporter son soutien au Festival du Film de Byron Bay, soutien qui a permis la participation au festival de Stefan Grambart et de Teresa Earle, productrice de Journeys to Adaka, dans le cadre de #creativeCANADA.