• Wedding photo: clockwise Virginia Cyr, Jason Cyr, Corbet Whiting, Michelle Cyr-Whiting, Stephen Cyr, Roger Cyr.
  • Christmas 2016: front row l-r Michelle Cyr-Whiting, Virginia Cyr, Natalie Cyr. back row l-r Stephen Cyr, Parker Cyr, Corbet Whiting, Hudson Whiting, Hunter Whiting, Cohen Cyr, Jason Cyr, Mason Whiting

No Canadian left behind: The search to honour a Canadian pilot who gave his life fighting Australia’s bushfires

While more than 100 Canadians were battling horror bushfires in Australia last summer, a complex behind-the-scenes search was underway for the family of a British Columbia pilot who had travelled to Australia two decades earlier to fight bushfires and died in a tragic accident.

The Department of Environment, Land, Water and Planning (DELWP) in Victoria, Australia, wanted to include the brave helicopter pilot, Roger Cyr, in a memorial, but there was a catch: they had no way of contacting his family to notify them of the honour.

That’s when DELWP reached out to Dennis Muller at the High Commission of Canada in Australia.

Dennis, who has worked at the High Commission for more than a decade, said that the pilot’s story hit close to home for him, especially as Canberra’s 2003 bushfires had threatened his family home.

“Any Australian will tell you that we have so much respect for our firies – they are absolute heroes to us.

“When DELWP reached out and shared Roger’s story, I wanted to do everything I could do to help find his family, even though it wasn’t exactly a standard request.”

The only information available was Roger’s name and his age, pilot licence number, the company he worked for in 1995 and that he was Canadian.

The company he had worked for had since been acquired by another company, and the emails to them from DELWP had gone unanswered.

While the High Commission had a record that Roger was in Australia in 1995, it had no information regarding his next of kin. Even if it had, Dennis explains, he would not have been able to release the information to DELWP due to Canada’s privacy laws.

“These laws are in place to protect Canadian citizens, so I knew immediately that we couldn’t provide that information even if we had it.

“You also have to keep in mind that Roger was in Australia in 1995 – long before we had detailed electronic records for everything.

“So, that’s when I put on my detective hat and started looking for publicly available sources of information that could help us.”

Within a week, he struck gold.

“I made an educated guess that he was from British Columbia, as that’s where many of Canada’s firefighting experts come from.

“Then, I started searching the obituaries in those areas for anyone with his name that passed away during December 1995 or January 1996, as I guessed that was the most likely timeframe.

“After a while, I found an image online of a gravestone in Prince George, BC, that matched his name and had a death date during the timeframe I was expecting.

“What made me certain though, was an engraving on the gravestone: a helicopter flying above a forest. It seemed like too much of a coincidence – I knew it had to be him.”

The gravestone also featured the names of Roger’s wife and children, which led Dennis’ online exploration down a new path.

He found the Facebook pages of the people he suspected to be the pilot’s wife, daughter and sons, with their names matching those on the gravestone and all residing in Prince George.

“Thanks to the magic of social media, finding the family was the easy part,” Dennis said.

After Dennis sent the publicly accessible information to DELWP, they sent a letter to Michelle, who passed on the news to the rest of her family.

“I phoned my Mom as soon as I opened the letter and then drove a copy over to her, before scanning and sending it to my brothers in Calgary,” she wrote back to DELWP.

“Your letter was such an unexpected surprise and to learn that my Dad will be honoured in this way is more than my family could have hoped for.”

“For me, it was such a huge personal loss to our family that I never looked at the bigger picture – that he did risk his life daily throughout his career as a pilot to protect the community.

“In the weeks after my dad’s accident, we received many wonderful messages from ground personnel in Australia who met my Dad during his brief time there and from wildfire management personnel here in BC who’d spent many years working with him, and the stories they shared about his skill and professionalism gave us some solace through our grief.”

Roger’s wife, Virginia, echoed her daughter’s sentiments.

“I just kind of felt like he fell off the face of the earth, but this brings me some closure.”

Dennis said that reading the response from Roger’s family was an emotional moment.

“Stories like these are the reason that working in the consular team is so rewarding.

“We are often dealing with people on their worst days, when they are in trouble abroad or facing an emergency situation, but it is a privilege to be able to help them through these times.

“Of course, as an Australian, I am also incredibly grateful for those who have come from overseas to assist our firefighters, and I feel as though this gave me the opportunity to give back in a small way.”

On November 19, 2020, DELWP will officially unveil the Fallen Personnel Memorial in an online ceremony.

Roger’s family have been invited to watch from Canada, and representatives from the High Commission of Canada in Australia, including Dennis and the Deputy High Commissioner, will also be watching.

It is hoped that Roger’s family will be able to visit the memorial in person one day, after COVID-19 travel restrictions have eased.

Today, Roger’s son Jason has continued his father’s legacy and works as a helicopter pilot in Bali, Indonesia.

📷

Photo 1 (portrait)

Mr. Roger Cyr.

Photo 2 (wedding)

Clockwise: Virginia Cyr, Jason Cyr, Corbet Whiting, Michelle Cyr-Whiting, Stephen Cyr, Roger Cyr.

Photo 3 (family)

Front row, left to right: Michelle Cyr-Whiting, Virginia Cyr, Natalie Cyr.

Back row, left to right: Stephen Cyr, Parker Cyr, Corbet Whiting, Hudson Whiting, Hunter Whiting, Cohen Cyr, Jason Cyr, Mason Whiting.

Aucun Canadien laissé pour compte : Les recherches visant à honorer un pilote canadien qui a donné sa vie pour combattre les incendies de forêt australiens

Alors que plus de 100 Canadiens luttaient contre d’horribles incendies de brousse en Australie l’été dernier, des recherches complexes étaient menées en coulisse pour retrouver la famille d’un pilote de Colombie-Britannique qui avait voyagé en Australie deux décennies plus tôt pour combattre les incendies de forêt australiens et a péri dans un tragique accident.

Le Département de l’environnement, des terres, de l’eau et de la planification (DELWP) de l’État du Victoria, Australie, souhaitait faire figurer le nom du courageux pilote d’hélicoptère Roger Cyr sur un monument commémoratif ;  seul problème : il n’avait aucun moyen de contacter sa famille pour l’informer de l’honneur qui lui serait accordé.

C’est à ce moment-là que le DELWP entra en contact avec Dennis Muller au Haut-commissariat du Canada en Australie.

Dennis, qui travaille au Haut-commissariat depuis plus de dix ans, explique que l’histoire de ce pilote lui tient à cœur, d’autant plus que les incendies de forêt de Canberra en 2003 ont menacé sa maison familiale.

« N’importe quel Australien vous dira que nous avons beaucoup de respect pour nos pompiers – ce sont de véritables héros pour nous.

« Quand le DELWP nous a contacté et a partagé l’histoire de Roger avec moi, je voulais faire tout mon possible pour aider à trouver sa famille, même si ce n’était guère une demande habituelle. »

Les seules informations dont nous disposions étaient le nom de Roger, son âge, son numéro de licence de pilote, l’entreprise pour laquelle il travaillait en 1995 et le fait qu’il était canadien.

L’entreprise pour laquelle il travaillait a depuis été rachetée par une autre entreprise et les courriels que le DEWLFP lui avait envoyés étaient restés sans réponse.

Bien que le Haut-commissariat ait consigné le fait que Roger se trouvait bien en Australie en 1995, il ne disposait d’aucune information concernant son plus proche parent. D’ailleurs, même s’il avait eu ces informations en sa possession, il n’aurait pu les transmettre au DELWP en raison des lois canadiennes sur la protection de la vie privée.

« Ces lois sont en place pour protéger les citoyens canadiens, alors j’ai su immédiatement que nous ne pourrions pas fournir ces informations, même si nous les avions.

« Il faut aussi garder à l’esprit que Roger se trouvait en Australie en 1995 – bien avant que nous disposions d’enregistrements électroniques pour tout.

« C’est à ce stade-là que j’ai coiffé mon chapeau de détective et que j’ai commencé à effectuer des recherches au niveau des sources d’informations accessibles au public qui étaient susceptibles de nous aider. »

À l’issue d’une semaine, il décrocha le gros lot.

« Je suis parti d’une hypothèse éclairée selon laquelle il devait venir de Colombie-Britannique, car c’est de là que viennent beaucoup d’experts de la lutte contre les incendies de forêt.

« Ensuite, j’ai commencé à chercher dans les rubriques nécrologiques toute personne portant ce nom qui était décédée en décembre 1995 ou en janvier 1996, car j’ai estimé que c’était la période la plus probable.

« Après un moment, j’ai trouvé une image en ligne d’une pierre tombale à Prince George, C.-B. qui portait le même nom et dont la date de décès cadrait avec la période escomptée.

« Ce qui m’a rendu certain, cependant, c’était une gravure sur cette pierre tombale représentant un hélicoptère volant au-dessus d’une forêt. C’était une trop grande coïncidence – je savais que ce devait être lui. »

La pierre tombale comportait aussi les noms de l’épouse et des enfants de Roger, ce qui orienta Dennis dans une nouvelle voie d’exploration en ligne.

Il trouva les pages Facebook des personnes qui, selon lui, devaient être l’épouse du pilote, sa fille et ses fils, avec des noms qui étaient les mêmes que ceux qui figuraient sur la pierre tombale et qui, tous, étaient domiciliés à Prince George.

« Grâce à la magie des médias sociaux, trouver la famille s’avéra être la partie la plus facile » précise Roger.

Après que Dennis ait envoyé ces informations accessibles au public au DELWP, ils envoyèrent une lettre à Michelle, qui transmit la nouvelle aux autres membres de sa famille.

« J’ai appelé ma mère dès que j’avais ouvert la lettre et ensuite j’ai conduit chez elle pour lui en apporter un exemplaire, avant de la passer au scanner et de l’envoyer à mes frères à Calgary », précise-t-elle dans sa réponse au DELWP.

« Votre lettre fut une surprise si inattendue et apprendre que mon père allait être honoré de cette façon va au-delà des espérances que ma famille aurait pu avoir. »

« Pour moi, ce fut une perte personnelle tellement énorme pour notre famille que je n’avais jamais réfléchi à l’ensemble du tableau – au fait qu’il avait risqué sa vie au quotidien pendant toute sa carrière de pilote pour protéger la communauté.

« Au cours des semaines qui ont suivi l’accident de mon père, nous avons reçu de nombreux messages merveilleux de la part des membres du personnel au sol qui avaient rencontré mon père pendant son bref séjour là-bas et du personnel des gestion des feux de forêt ici en C.-B. qui avait travaillé avec lui pendant de nombreuses années et les histoires qu’ils ont partagé avec nous sur ses compétences et son professionnalisme nous ont procuré un certain apaisement pendant notre deuil. »

Virginia, l’épouse de Roger, se fit l’écho des sentiments de sa fille.

« J’avais l’impression qu’il s’était soudain évanoui de la surface de la terre, mais ceci me permet de mettre un terme à son décès. »

Dennis précise que la lecture de la réponse de la famille de Roger fut un moment d’émotion pour lui.

« Des histoires comme celle-ci sont la raison pour laquelle travailler au sein de l’équipe consulaire est si enrichissant.

« Nous traitons souvent avec des personnes qui vivent le pire jour de leur vie, qui se trouvent en difficulté à l’étranger ou qui doivent affronter une situation d’urgence, mais c’est un réel privilège de pouvoir les aider dans ces moments-là.

« Bien sûr, en tant qu’Australien, je suis aussi extrêmement reconnaissant à ceux qui sont venus de l’étranger pour aider nos pompiers et je pense que ceci m’a fourni une opportunité de donner quelque chose, même modeste, en retour. »

Le 19 novembre 2020, le DELWP dévoilera officiellement le Monument commémoratif dédié au personnel décédé dans l’exercice de ses fonctions dans le cadre d’une cérémonie en ligne.

La famille de Roger a été conviée à regarder la cérémonie depuis le Canada et des représentants du Haut-commissariat du Canada en Australie, dont notamment Dennis et le Haut-commissaire adjoint, visionneront également la cérémonie.

Nous espérons que la famille de Roger pourra visiter le monument en personne un jour, une fois que les restrictions COVID-19 ont été assouplies.

Aujourd’hui, Jason, le fils de Roger, poursuit l’héritage de son père en travaillant comme pilote d’hélicoptère à Bali, Indonésie.

📷

Photo 1 (portrait)

Roger Cyr.

Photo 2 (mariage)

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Virginia Cyr, Jason Cyr, Corbet Whiting, Michelle Cyr-Whiting, Stephen Cyr, Roger Cyr.

Photo 3 (famille)

Rangée de devant, de gauche à droite : Michelle Cyr-Whiting, Virginia Cyr, Natalie Cyr.

Rangée de derrière, de gauche à droite : Stephen Cyr, Parker Cyr, Corbet Whiting, Hudson Whiting, Hunter Whiting, Cohen Cyr, Jason Cyr, Mason Whiting.