Transcript: Working Holiday = Expedition

Length: 3 minutes 32 seconds

Upbeat music plays throughout

Valerie is on a ferry looking at the Sydney Harbour Bridge.

Valerie: Travelling, in a certain way, became a lifestyle for me.

View of the Sydney central business district and the Parramatta River. Valerie waves from the ferry. Ferry arrives at the Manly wharf.

Valerie: I like to travel, but I especially like to settle down for long periods in certain countries to have a better taste of the daily life of where I’m staying.

Valerie walks by the beach and then towards the apartment where she stays.

Valerie: The Working Holiday allows me to do so.

Sequence of shots: Valerie at the Manly Wharf entrance with people walking by, photo of Valerie standing under a Japanese arch gate, a Japanese Bullet train, Valerie eating with chopsticks, a field with a herd of elephants and water in the background, Valerie performing a Japanese tea ceremony, Valerie in an auto rickshaw (a small motorized three-wheel taxi) with 2 other people, and Valerie parachuting with an instructor.

Valerie in her apartment, sitting in front of her surfboard.

Valerie: It also allows me to visit the surrounding countries, which enriches my cultural experience even more.

My name is Valerie and I come from Rouyn-Noranda, in the Abitibi region in Quebec.

I used the Working Holiday in France, England and now in Australia.

Valerie is standing in the middle of a shopping mall with people walking by. A map of the world with green pins on various countries that Valerie has travelled.

Valerie: As of now, I can say that I’ve been to 29 countries.

Valerie walks down a street. Photo of her kneeling in front of a monk. Another, of her and a family. Valerie standing on a pier by water with a flag of Vietnam flapping in the wind. Valerie surfing. Photo of her on a beach.

Valerie: I normally work in Canada or abroad for certain periods of time and then use my savings to buy a flight ticket to my next destination, or to return to Canada.

Three successive polaroid photos: Valerie with a surf board on a beach, with an elephant, and by the Petronas Twin Towers in Malaysia. Background is a collage of passport stamps.

Valerie on a ferry waving as they pass another ship, as an outline map in the shape of Australia is drawn beside her on the screen. Valerie shopping, holding a candle holder. She sits on a mountain overlooking a valley. Valerie on a beach with her surfboard. Valerie standing by a cliff overlooking the water. Two consecutive photos of Valerie surfing. Valerie wearing a hat by the water. Photo of Valerie feeding a kangaroo. Image of a cityscape.

Valerie: After shorts stays in Sri Lanka, Kuala Lumpur and Bali, I started my trip in Australia as I wanted to make the most of the Working Holiday before it was too late. I just turned 30 years old, which is the cut-off age in Australia to have one. I especially wanted to add new professional experiences to my CV at the same time as living my new passion: surfing.

Shots of Valerie in Canadian film and arts festivals in Germany, Australia and France. Valerie sitting and eating on her balcony. Valerie walking on glass display case, with a city model underneath. Valerie standing with a group of people taking a picture. Photo of her walking down a set of stairs, then admiring a piece of art. Photo of a band playing music. Valerie in a car, riding with friends. Image of four British “red coat” guards marching – an outline of the United Kingdom is drawn beside the guards.

Valerie: During my last employment in Canada, I was looking after promoting Canadian films in foreign film festivals. In Australia, I now have the opportunity to promote Canadian culture through various arts festivals, visual arts, readings, which is truly exciting.

Three polaroid photos of street with cars, food, and street with people. Background is the collage of passport stamps.

Shot of buildings. Photo of a palace in England.

Photo of her at an evening event with a lot of people. Shot of greenery and a city in the backdrop. A shot of her walking down a street.

Back to Valerie inside her apartment followed by photo of her walking along a railroad track.  

Back to Valerie inside her apartment then a photo of a palace in England.

Shots of Valerie in an elevator and then talking to a colleague.

Shot of Valerie’s walking out onto a balcony.

Photo of Valerie in Paris with the outline of France drawn on the side. Then a shot of her working in her office.

Shot of Valerie in front of a computer at her work place.

Three Polaroid photos of Valerie. One with her smiling at the camera, second of her with 3 friends, and the last with her looking at food being cooked. Passport stamps collage in the background.

A shot of pastries.

Shot of her outside on a patio, then of her sitting and reading. A photo of her standing by a London Underground (subway) sign saying “Hammersmith”

Valerie: Prior to coming to Australia, I used the Working Holiday in England as I wanted to live a new cultural experience and improve my English. Over there, I worked for a marketing and digital media company where my proficiency in French was a major asset as the company was starting to do business in France. I had the opportunity to be trained and to work with prisoners in a prison, which turned out to be an incredible experience, one that I never imagine I could live in my whole life. The company I worked for was employing prisoners in rehabilitation.

Three polaroid photos of Valerie in France, of mountains and snow with the collage of passport stamps as a background. A shot of her back in her unit. A shot of her walking into a building.

Valerie: My first work experience with the Working Holiday was in France. I just completed my Masters’ degree and felt like taking a 1-year break before starting to work in my field. I lived in a charming little town in the French Alps, where I worked in a hotel, in a restaurant located right on a ski slope. I had to put on my skis to go to work and come back from work.

Valerie working on her computer.

Valerie buys some patisseries at a French bakery. Picture of her sitting in a park with reindeer. Shot of a river with a cityscape in the background.

A shot of 3 travel books; New Zealand’s South Island, Central Australia and Australia. Valerie speaks from inside her apartment.

Valerie: I have learned so many new things and the whole experience has opened my mind in so many ways, but it has mainly contributed to building my self-confidence. It’s still ongoing. So if you’re thinking about applying for a Working Holiday, don’t hesitate!

I’m already thinking about my next one: Chile, Portugal, Costa Rica and New Zealand. There are so many choices, and you can carry on until the age of 35.

 

Text on the screen:

canada.ca/iec

France Working Holiday

United Kingdom Working Holiday

Australia Working Holiday

International Experience Canada

Expérience internationale Canada

Canada

Transcription : Vacances-travail = Expédition

Durée de la vidéo : 3m32

Une musique entraînante joue tout au long de la vidéo.

Valérie est à bord d’un traversier; elle regarde le pont du port de Sydney.

Valérie : D’une certaine façon, voyager est devenu un mode de vie pour moi.

Vue du quartier central des affaires de Sydney et de la rivière Parramatta. Sur le traversier, Valérie envoie la main. Le traversier arrive au quai de Manly.

Valérie : J’aime voyager, mais j’aime surtout poser mes valises pour de longues périodes dans certains pays, pour avoir une meilleure idée de la vie quotidienne de l’endroit où je me trouve.

Valérie se promène le long de la plage puis se dirige vers l’appartement où elle séjourne.

Valérie : Le visa Vacances-travail me permet de faire ça.

Séquence de prises de vue : Valérie à l’entrée du quai Manly avec des passants, photo de Valérie debout sous un portail japonais, un train super express japonais, Valérie mangeant avec des baguettes, un champ avec un troupeau d’éléphants et de l’eau en arrière-plan, Valérie faisant une cérémonie japonaise du thé, Valérie en pousse-pousse automobile (un petit taxi à trois roues) avec 2 autres personnes, et Valérie en parachute avec un moniteur.

Valérie dans son appartement, assise devant sa planche de surf.

Valérie : Il me permet aussi de visiter d’autres pays dans la région, ce qui fait que mon expérience culturelle est doublement enrichissante.

Je m’appelle Valérie et je suis originaire de Rouyn-Noranda, en Abitibi.

J’ai utilisé le visa Vacances-travail en France, en Angleterre et maintenant en Australie.

Valérie est debout au milieu d’un centre commercial; des gens déambulent autour d’elle. Une carte du monde avec des épinglettes vertes sur les différents pays que Valérie a visités.

Valérie : À ce jour, je suis chanceuse de pouvoir dire que je suis allée dans 29 pays.

Valérie marche dans une rue. Photo d’elle agenouillée devant un moine. Une autre, d’elle et d’une famille. Valérie debout sur une jetée au bord de l’eau avec un drapeau du Vietnam battant au vent. Valérie qui fait du surf. Photo d’elle sur une plage.

Valérie : Je travaille pendant certaines périodes au Canada ou à l’étranger, puis j’utilise mes économies pour acheter un billet d’avion vers une nouvelle destination ou pour retourner au Canada.

Trois photos polaroïd successives : Valérie avec une planche de surf sur une plage, avec un éléphant, tout près des tours jumelles Petronas en Malaisie. En arrière-plan, on voit un collage de timbres de passeport.

Valérie sur un traversier, saluant un autre navire, une carte esquissée ressemblant à l’Australie est dessinée à côté d’elle sur l’écran. Valérie fait du magasinage; elle vient de trouver un chandelier qu’elle aime bien. Elle est assise sur une montagne surplombant une vallée. Valérie sur une plage avec sa planche de surf. Valérie debout près d’une falaise surplombant l’eau. Deux photos consécutives de Valérie surfant. Valérie portant un chapeau au bord de l’eau. Photo de Valérie nourrissant un kangourou. Image d’un paysage urbain.

Valérie : Après de courts séjours au Sri Lanka, à Kuala Lumpur et à Bali, j’ai commencé mon périple en Australie, comme je souhaitais profiter du visa Vacances-travail avant qu’il soit trop tard. Mais, je voulais surtout ajouter de nouvelles expériences professionnelles à mon CV tout en poursuivant ma nouvelle passion : le surf.

Prises de vue de Valérie dans des festivals de cinéma et d’arts canadiens en Allemagne, en Australie et en France. Valérie assise, mangeant sur son balcon. Valérie marchant sur une passerelle vitrée, avec le modèle d’une ville en dessous. Valérie est debout avec un groupe de personnes qui prennent une photo. Photo d’elle descendant un escalier, puis admirant une œuvre d’art. Photo d’un groupe jouant de la musique. Valérie en voiture, avec des amis. Image de quatre gardes britanniques en « habits rouges » défilant au pas de marche – une silhouette du Royaume-Uni est dessinée à côté des gardes.

Valérie : Dans mon dernier emploi au Canada, je m’occupais de promouvoir les films canadiens dans les festivals étrangers. Et là, en Australie, une opportunité qui vient tout juste de s’offrir à moi de promouvoir la culture canadienne à travers différents festivals artistiques, d’arts visuels et de lectures, donc c’est vraiment excitant.

Trois photos polaroïd illustrant une rue avec des voitures, de la nourriture et une rue avec des gens. En arrière-plan, on voit un collage de timbres de passeport.

Vue d’immeubles. Photo d’un palais en Angleterre.

Photo d’elle lors d’une soirée avec beaucoup de monde. Vue de verdure avec une ville en oile de fond. Une photo d’elle marchant dans la rue.

Retour à Valérie à l’intérieur de son appartement suivi d’une photo d’elle, marchant le long d’une voie ferrée.

Retour à Valérie dans son appartement puis photo d’un palais en Angleterre.

Photos de Valérie dans un ascenseur et parlant à un collègue.

Photo de Valérie sortant sur un balcon.

Photo de Valérie à Paris avec le contour de la France dessiné sur le côté. Puis une photo d’elle travaillant dans son bureau.

Vue de Valérie devant un ordinateur sur son lieu de travail.

Trois photos polaroïd de Valérie. L’une avec elle souriant à la caméra, la seconde avec 3 amis, et la dernière c’est elle regardant les aliments en cours de cuisson. Collage de timbres de passeport en arrière-plan.

Photo de pâtisseries.

Vue d’elle dehors sur une terrasse, puis d’elle assise et lisant. Une photo d’elle près d’un panneau du métro londonien indiquant « Hammersmith ».

Valérie : Avant l’Australie, j’ai utilisé le visa Vacances-travail en Angleterre, comme je voulais vivre une nouvelle expérience culturelle et améliorer mon anglais. Là-bas, j’ai travaillé pour une compagnie de marketing et de médias numériques où mes compétences en français, ironiquement, étaient recherchées puisque la compagnie commençait à faire des affaires en France. J’ai eu la chance d’être formée et de travailler avec des détenus dans une prison, ce qui a été une expérience extraordinaire ; je n’avais jamais pensé vivre ça dans ma vie. La compagnie pour laquelle je travaillais avait des prisonniers comme employés, qui étaient sur leur chemin de réhabilitation avant leur sortie.

Trois photos polaroïd de Valérie en France, illustrant des montagnes et de la neige avec un collage de timbres de passeport en toile de fond. Puis une photo d’elle travaillant dans son unité. Et une photo d’elle entrant dans un immeuble.

Valérie : Ma toute première expérience de visa Vacances-travail, c’était en France. Je venais tout juste de finir ma maîtrise et j’avais envie de prendre une pause d’un an avant de commencer à travailler dans mon domaine. Je vivais dans une petite charmante ville des Alpes françaises, où j’ai travaillé dans un hôtel/chalet. J’ai travaillé dans un restaurant situé directement sur une piste de ski. Donc, je devais mettre mes skis pour aller travailler et pour revenir de travailler.

Valérie travaillant à l’ordinateur.

Valérie achetant des pâtisseries dans une boulangerie française. Photo d’elle assise dans un parc avec des rennes. Vue d’une rivière avec un paysage urbain à l’arrière-plan.

Un cliché de 3 livres de voyage; l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, l’Australie centrale et l’Australie. Valérie parle de l’intérieur de son appartement.

Valérie : Évidemment, j’ai appris énormément de choses mais, principalement, ça m’a ouvert l’esprit de mille et une façons. Surtout, ça m’a apportée beaucoup de confiance en moi. Et ça continue! Si vous pensez faire le visa Vacances-travail, faites-le sans hésitation!

Moi, je pense déjà à mon prochain : le Chili, le Portugal, le Costa Rica, la Nouvelle-Zélande… Il y a plein d’options, et ce jusqu’à 35 ans.

Texte à l’écran :

canada.ca/eic

France Vancances-travail

Royaume-Uni Vacance-travail

Australie Vacance-travail

Expérience internationale Canada

International Experience Canada

Canada